Dynamic Load Management

Compteurs compatibles

Eastron SDM 630

ABB B23 / B24 Modbus

Introduction

Le niveau élevé d’équilibrage de la charge sur nos systèmes de charge est unique et fait d’Ecotap un produit distinctif sur le marché. Un chargeur Ecotap peut être utile dans presque toutes les situations et permet d’éviter des extensions de réseau inutiles, coûteuses et fastidieuses. En outre, nous pensons qu’une division efficace (équilibrage) peut conduire à une multiplication optimale (expansion). L’installation de bornes de recharge Ecotap supplémentaires est donc souvent possible à un prix très avantageux.

Nous expliquons ci-dessous quels sont les niveaux d’équilibrage possibles. Vous êtes curieux de savoir comment nous pouvons installer la meilleure infrastructure de recharge pour votre situation spécifique ? Contactez l’un de nos vendeurs. L’utilisation du logiciel d’équilibrage est gratuite.

1. Loadbalancing entre 2 points de charge (sur 1 station de charge)

Tous les systèmes de recharge Ecotap sont capables de fournir 22 kW par point de recharge. Cependant, cette puissance n’est pas toujours disponible et il est nécessaire de la répartir. Par exemple, si seulement 22 kW (32A) sont disponibles et que 2 voitures veulent se recharger, nous répartissons les 22 kW sur les 2 voitures afin qu’elles puissent toutes deux se recharger à 11 kW (16A). Dès qu’une voiture part ou est pleine, la puissance disponible est automatiquement restituée à l’autre voiture, qui peut alors continuer à charger à la puissance maximale.

2. Load balancing entre plusieurs points de charge (systèmes de charge multiples)

Lorsque plusieurs points de charge (par exemple 3 systèmes de charge avec 6 points de charge) sont connectés au même groupe d’installation, nous pouvons répartir cette puissance fixe de, par exemple, 66 kW (± 100A) sur les voitures en charge. Si 6 voitures chargent en même temps, la puissance est divisée entre ces 6 voitures et elles reçoivent toutes 11 kW. Lorsque 3 voitures partent ou sont pleines, toutes les voitures peuvent se recharger à la puissance maximale.

3. Utility-Meter Powermanagement

Enfin, nous pouvons également combiner la méthode d’équilibrage précédente avec une quantité fluctuante d’énergie disponible. Si, dans l’exemple précédent, l’énergie totale disponible de 100 A est également destinée à d’autres appareils/bâtiments, elle ne sera pas toujours entièrement disponible pour les voitures. La capacité combinée des stations de recharge est limitée à 100 A. En plaçant un compteur supplémentaire (à côté du compteur d’électricité) au niveau de l’alimentation principale qui mesure la consommation dans le bâtiment, on calcule la quantité d’énergie disponible pour les stations de recharge. L’idéal est d’utiliser le même compteur que celui de la station de recharge (même vitesse de transmission sur le système modbus). Par exemple, un bâtiment dispose d’une connexion réseau de 100 A et 3 systèmes de recharge y sont connectés. Lorsqu’aucune énergie n’est consommée dans le bâtiment, les stations de recharge peuvent distribuer 100 A, comme expliqué ci-dessus.

Lorsque le bâtiment lui-même a également besoin d’électricité (par exemple 20 A), seuls 80 A (± 55 kW) sont répartis sur les systèmes de charge, de sorte que 13 A (± 9 kW) peuvent être utilisés pour 6 voitures en cours de charge. Il faut savoir que le minimum de 13A par phase et par point de charge est nécessaire pour que la voiture commence sa session de charge.

4. Rotation de phase

Enfin, nous intégrons également une rotation de phase dans les systèmes de charge Ecotap Duo, ce qui signifie que deux véhicules à charge monophasée n’utilisent jamais la même phase. Dans ce cas, il n’est pas nécessaire d’équilibrer les véhicules, car la détection se fait dans le système.